Chauffer au bois

Chauffage au bois : quelles sont les essences à privilégier ?

Pour votre achat de bois de chauffage, ne foncez pas tête baissée ! Certaines essences sont davantage recommandées que d’autres pour chauffer votre habitation. Pour bien choisir votre bois de chauffage, suivez nos conseils.

Renseignez-vous sur le taux d’humidité.

Le saviez-vous ? Il faut au minimum 2 ans de séchage ou un passage en séchoir pour que le taux d’humidité du bois avoisine les 20 %. Or, le pouvoir calorifique du bois (c’est-à-dire la chaleur qu’il produit) est directement lié à son taux d’humidité.
Plus le bois est humide, plus il consomme de calories pour se sécher avant de pouvoir chauffer. De plus, un bois humide est synonyme d’appareils encrassés qui n’atteignent pas leur puissance maximale et de substances polluantes libérées en grande quantité. L’idéal ? Choisir un bois dont le taux d’humidité est inférieur à 20 %.

Fiez-vous à la classification « NF bois de chauffage ».

Elle classe les bois en 3 groupes. Le critère qui permet de savoir dans quel groupe classer telle essence est la dureté du bois. Dans le premier groupe (G1), on retrouve des bois durs comme le hêtre, le chêne, le charme, le frêne, l’orme, l’érable, le noyer, l’olivier et le platane. Dans le deuxième groupe (G2), on trouve des bois mi-durs comme le robinier ou faux acacia, le châtaigner, le merisier et les fruitiers.
Dans le troisième et dernier groupe (G3), on a le peuplier, le bouleau, l’aulne, le saule, le tilleul et le tremble, des bois dits tendres. Les résineux (sapin, épicéa…) sont classés à part.


Posez-vous la question de la vitesse de combustion.

Plus la combustion est lente, plus le bois met de temps à brûler et plus le temps de chauffage est important. Sans oublier que cela vous évite de remettre du bois régulièrement. Le chêne a une combustion très lente. Le hêtre, quant à lui, a une combustion assez rapide. Le bois des peupliers, des aulnes, des bouleaux, des platanes, des trembles, des sapins, des épicéas, des mélèzes et des pins ont une combustion rapide.

Prenez votre équipement en considération.

Vous avez une cheminée ? Le frêne est idéal parce qu’il produit peu d’étincelles et donne une belle flamme. Vous pouvez aussi opter pour le bouleau. Le chêne est quant à lui adapté aux fours, mais pas aux cheminées ouvertes. Le hêtre, enfin, est souvent cité comme bois de chauffage de référence. Il donne une belle flamme, a un haut pouvoir calorifique et ne produit quasiment pas d’étincelles. Vous pouvez donc choisir comme bois de chauffage le hêtre qui est une valeur sûre, même si sa combustion est assez rapide.

Bois de chauffage : hêtre, chêne, charme, frêne…

Quelle essence de bois est alors recommandée ?
Pour beaucoup, le hêtre est le numéro un. Lorsque vous effectuez votre achat de bois de chauffage, souvenez-vous de prendre en compte son taux d’humidité, sa vitesse de combustion et votre équipement. Attention au bois de chauffage pas cher, de nombreuses arnaques ont été constatées…


Trouver un fournisseur de bois de chauffage près de chez vous,
sur lemarchedubois.com.

 

2 comments

  1. Beaud

    Bonsoir,
    Il Exipste une autre marque de qualite pour le bois
    C’est France Bois Buches

  2. Hosting

    En premier lieu, il faut absolument proscrire le bois de recuperation provenant par exemple d’anciens meubles. En effet, ils sont bien souvent recouverts de peintures, vernis, colles ou autres substances pouvant degager des molecules nocives lorsqu’elles sont brulees. Il faut privilegier les essences naturelles, non traitees.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *