Secteur bois énergie

REPORTAGE: le bois de chauffage, « l’or vert » de l’Est de la France.

À chaque région de France ses trésors. Dans l’Est, par exemple, l’un d’eux est le bois de chauffage. De plus en plus utilisé par les foyers français, il est devenu, au fil des années, aussi précieux qu’apprécié. Alors, dans une région fortement boisée comme l’Est, on profite de ce regain d’intérêt.

Région Grand Est : l’une des plus boisées de France

Avec un tiers de son territoire recouvert de forêts, soit deux millions d’hectares, la région Grand Est est sans conteste l’une des plus boisées de France. Alors, pourquoi aller chercher ailleurs quand on a tout ce qu’il faut à portée de cheminée (ou autres) ?

Avec le bois de chauffage, l’enjeu est triple. À la fois environnemental et économique, il est aussi énergétique. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si l’État propose des aides à ceux et celles qui ont adopté le bois comme solution de chauffage.

Mais comment gérer cette ressource verte de façon durable ? Dans l’Est de la France, on commence par bien l’utiliser, c’est-à-dire ne rien gâcher. Le tronc, par exemple, peut servir à la construction tandis que les branchages peuvent eux finir en plaquettes servant à alimenter le bois énergie.

En France, le bois est la première énergie renouvelable. Cependant, il n’en reste pas moins sous-exploité. Ainsi, à peine 50 % de « l’accroissement biologique annuel des forêts est aujourd’hui transformé ».

 

Retour de l’affouage : concept et objectifs

Répandu au Moyen-Âge, l’affouage fait, comme le bois de chauffage, un retour en force notamment dans l’Est de la France, mais pas uniquement. De quoi s’agit-il ? Tout simplement du « droit qu’ont les habitants d’une commune de pratiquer certaines coupes de bois sur les biens communaux[1] ». De nos jours, si l’affouagiste veut bénéficier d’une coupe, il doit simplement vivre dans une commune forestière et payer une taxe dont le montant est souvent bas.

Comment ça marche ? Les forestiers de l’ONF (Office National de la Forêt) marquent les arbres destinés à l’affouage puis c’est le conseil municipal qui décide de l’attribution. En général, les communes concernées limitent le nombre d’affouagistes à un par foyer. De même, ce sont généralement des personnes inscrites sur les listes électorales qui peuvent en profiter. Parfois, un tirage au sort est organisé, car la demande peut être forte.

Les objectifs de l’affouage ? Éclaircir les plantations, participer à la gestion des forêts communales et faire profiter de tarifs abordables à ceux et celles qui ont opté pour le chauffage au bois. De plus, l’affouage aide à valoriser les arbres ayant des défauts (petits, tordus…) et permet de laisser grandir les autres qui pourront par la suite être vendus à des entreprises qui les transformeront.

Mais attention, les communes françaises ne sont absolument pas obligées d’adopter cette pratique. C’est un droit, pas un devoir. Dans la Nièvre, par exemple, seules 200 communes sur 312 ont adopté l’affouage.

Des règles existent-elles concernant cette méthode ? Oui et notamment celle de l’égalité des habitants. Ainsi, notons, par exemple, que les lots de bois sont tous de la même taille.

 

Trouvez votre fournisseur de bois de chauffage avec LeMarchéduBois.com

Vous êtes à la recherche d’un fournisseur de bois de chauffage à la fois professionnel et fiable ?
Nous vous proposons de faire un tour sur lemarchedubois.com.

Choisissez votre type de bois, entrez votre code postal et trouvez votre futur fournisseur.
Simple, rapide et gratuit : que demander de plus ?

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *