Secteur bois énergie

Zoom sur la PME française qui a inventé la cheminée « ouverte » écologique

Vous avez adopté le bois de chauffage pour votre habitation ou bien vous avez l’intention de le faire ? Vous rêvez d’une cheminée « ouverte », mais craignez, notamment, les rejets de particules fines ? Nous avons une bonne nouvelle pour vous.
Une PME française – Finoptim – a créé une cheminée « ouverte » écologique…

Présentation de l’entreprise Finoptim

Finoptim voit le jour en 2013. Ses fondateurs ? Deux Français, Baptiste PLOQUIN et David LEPINEY. Il y a quelques années, ces derniers font le constat suivant : de nombreuses cheminées à foyer ouvert sont utilisées en Europe. Pourtant, elles n’offrent ni les performances énergétiques ni les performances environnementales des appareils fermés.

Les deux associés inventent alors l’insert-ouvert qui représente une petite révolution dans le monde du chauffage au bois. L’entreprise, plusieurs fois récompensée pour ses idées et le design de ses produits haute qualité, fabrique et assemble la totalité de ces derniers sur le territoire français.

Outre le « made in France », l’aspect écologique est également au centre des préoccupations de Finoptim qui souhaite « préserver le chauffage à bois tout en respectant l’environnement : plus de rendement, moins de pollution ».

L’insert-ouvert : 80 % d’émissions de particules fines en moins

Les innovations de Finoptim sont soutenues par l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe). Preuve qu’elles sont à la fois écologiques, mais aussi économiques.

L’insert-ouvert créé par l’entreprise permet de réduire de 80 % l’émission de particules fines. De plus, éligible au crédit d’impôt, la cheminée « ouverte » offre aussi une très haute performance.

Finoptim est située en Isère, un département souvent victime de pics de pollution. Les coupables ? Ce sont en partie les appareils de chauffage au bois qui, parce qu’ils ne sont pas performants, rejettent de nombreuses particules et polluent.

Des clients conquis

Sur le site web de l’entreprise, les avis des clients au sujet de l’insert-ouvert sont positifs. Un couple grenoblois explique ainsi faire « régulièrement de belles flambées, sans aucun problème de tirage ni d’allumage. […] Totalement satisfaits, [ils redécouvrent] tous les plaisirs d’un bon feu ! »

Autre avis publié en ligne : « Nous entamons le deuxième hiver avec l’insert-ouvert FINOPTIM et c’est un plaisir. Le ramonage a révélé des suies beaucoup plus fines et en moindre quantité que les autres années. Les foyers ouverts n’ont, en général, pas de cendrier et c’est un plus non négligeable de cet insert. La combustion est toujours plus facilitée qu’avec des chenets, car les tubes servent de grille comme dans un poêle à bois et le chauffage s’en ressent nettement mieux ».

Plusieurs personnes applaudissent aussi l’idée de l’allumage par le haut, « une révélation » pour certains, un élément « surprenant de facilité » pour d’autres.

Et les points négatifs ? Une cliente relève simplement l’aspect non pratique du vidage du tiroir à cendres, « un point à améliorer » selon elle.

Les objectifs de Finoptim pour 2017

Les deux fondateurs de Finoptim espèrent doubler leur production d’appareils en 2017 pour atteindre le nombre de 400.
Pour être aidés financièrement, ils se sont entourés de CMCIC Capital Privé (groupe Crédit Mutuel) et de la société de gestion Kreaxi.
Ils espèrent aussi tripler leur chiffre d’affaires et embaucher cinq personnes. L’entreprise compterait alors 12 salariés contre sept actuellement.
Que pensez-vous de cette innovation proposée par Finoptim ?
Seriez-vous tenté(e) par un insert-ouvert pour votre habitation ? Qu’utilisez-vous actuellement ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *