Chauffer au bois

Quel est le meilleur emplacement pour votre poêle à bois ?

Votre rêve ? Investir dans un poêle à bois ! C’est une excellente idée, car cet appareil de chauffage possède de nombreuses qualités et offre de multiples avantages. Mais attention au choix de son emplacement. En effet, pour des raisons de sécurité et de bonne répartition de la chaleur notamment, un poêle à bois ne s’installe pas n’importe où. Pour vous guider, voici nos divers conseils à ce sujet.

Pourquoi l’emplacement du poêle à bois est-il important ?

Un poêle à bois installé au mauvais endroit peut avoir diverses conséquences. Le premier problème que vous rencontrerez sera celui de la répartition de la chaleur. Elle se fera moins bien que si l’emplacement du poêle avait été bien choisi.

En outre, le choix de l’endroit où installer un tel appareil est aussi lié à votre sécurité. À proximité de matériaux inflammables, par exemple, il représente un danger réel. C’est pour ces diverses raisons que des normes ont été inventées.

Emplacement d’un poêle à bois et règles à respecter

Pour commencer, sachez que l’emplacement de votre poêle dépend de celui du conduit d’évacuation des fumées. Si celui-ci est déjà en place, vos options seront donc relativement restreintes.

Le conduit n’est pas encore installé ? Vous avez alors plus de possibilités, mais pas non plus un choix infini puisque des règles sont à respecter. En effet, diverses normes régissent l’installation d’un conduit d’évacuation des fumées : NF EN 1443, NF EN 1856-1, NF EN 1856-2…

Ces normes imposent notamment que le sommet du conduit dépasse le faîtage (ouvrage qui permet de joindre les deux parties d’un toit) de 40 centimètres pour les sorties en zone 1. Ce n’est pas possible ? Une sortie en zone 2 ou en zone 3 peut être utilisée, mais uniquement avec un poêle à granulés de bois étanche.

En outre, la géométrie du conduit doit elle aussi respecter des normes comme la NF 24.1 DTU règles d’installation en fumisterie). Ainsi, le conduit de raccordement ne doit pas comprendre plus de deux coudes dont l’angle (90°) ne doit pas être vif, c’est-à-dire direct.

Ce n’est pas tout puisque le conduit d’évacuation des fumées peut avoir jusqu’à deux dévoiements (inclinaisons) d’un angle de 45° maximum chacun. Et ces dévoiements doivent être séparés par une hauteur de cinq mètres maximum.

Autres conseils pour choisir l’emplacement de votre poêle

Nous vous avons déjà dit d’éviter d’installer votre poêle à bois à côté de matériaux inflammables. Il ne faut pas non plus le coller au mur ou au sol surtout s’il s’agit de parquet, par exemple.

Pour assurer une répartition optimale de la chaleur au sein de votre habitation, choisissez d’installer votre appareil dans une pièce centrale. L’idéal étant de placer le poêle au milieu de cette pièce ou bien près d’un mur (en laissant un espace entre celui-ci et l’appareil). Assurez-vous alors que l’avant du poêle est bien dégagé et dirigé vers l’intérieur de la pièce. Votre appareil sert aussi à chauffer l’étage ? Le mieux est alors d’opter pour des récupérateurs/distributeurs de chaleur.

N’oubliez pas également de placer le poêle en fonction du sens de la circulation de l’air. Évitez les divers obstacles comme les portes et autres qui pourraient freiner la répartition de la chaleur. De même, la proximité avec des fenêtres et autres accès vers l’extérieur est à éviter si possible.

Enfin, pour une question de confort, placez votre poêle à proximité du lieu de stockage de votre bois.
Vous n’aurez ainsi que peu d’efforts à faire pour aller chercher votre combustible afin d’alimenter votre appareil.

Sources : https://www.conduit-de-cheminee.fr/tips/conduit-cheminee-legislation
https://www.quelleenergie.fr/magazine/chauffage-bois-2/choisir-le-bon-emplacement-pour-son-poele-bois-41241/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *