Energie

Fenêtre en bois : comment la poser sur un ancien bâti ?

La pose d’une fenêtre bois ou autre matériau, requiert minutie et organisation. Ce n’est pas foncièrement compliqué en soi si on respecte bien les étapes. La première chose question à se poser : garde-t-on l’ancien bâti ?

Comment poser une fenêtre en bois lors d’une rénovation ?

La pose d’une fenêtre bois exige minutie et respect d’un certain nombre d’étapes. Qu’elle soit en double vitrage ou triple vitrage, le procédé est le même. Idem pour les fenêtres coulissantes.

Plus d’informations en cliquant ici.

À neuf ou en rénovation ?

Le bois est un matériau robuste doté d’une très bonne longévité, offrant une parfaite isolation thermique et acoustique. Pour la pose, deux techniques s’opposent selon le degré d’altération du support.

On vérifie en premier lieu si l’ancien bâti reste solidement ancré et s’il se trouve en suffisamment bon état : pas de moisissure, pas de termites, pas d’effritement etc. Si oui, on peut installer le nouveau châssis dedans (les dimensions doivent être inférieures). Sinon, on le démonte.

L’avantage de la pose à neuf d’une fenêtre bois est qu’elle évite d’avoir à l’adapter sur l’ancien encadrement.

Sachez que des aides existent pour la rénovation énergétique : subventions de l’ANAH, prime énergie, crédit d’impôt.

Pose sur l’ancien bâti

Voici les différentes étapes pour réaliser la pose sur un support existant en bon état.

  1. Préparer le bâti

Enlever les anciennes ferrures et charnières. Boucher les trous laissés par les vis avec un joint silicone pour extérieur. De même, on pose le joint entre l’ancien cadre et le mur.

Si besoin, on pose des tasseaux en bois sur l’ancienne structure pour avoir une surface verticale plane et régulière.

  1. Préparer et installer la nouvelle fenêtre

Fixer la poignée, puis enlever les vantaux (ouvrants).

Mettre des cales d’espacement de 5 mm en bas, puis poser la nouvelle fenêtre dessus.

On ajuste les vérins de réglage en veillant à laisser un espace de 5 mm tout autour de l’encadrement. On vérifie ensuite l’équerrage et l’horizontalité. Visser.

Pour éviter les infiltrations d’eau, on ne perce pas dans la feuillure, mais en façade.

  1. Réaliser l’étanchéité

Placer du fond de joint entre l’ancien encadrement et le châssis bois. Puis appliquer le joint silicone par-dessus.

On recouvre l’ancien bâti par des profilés bois d’habillage pour extérieur. Sur le profilé du bas, on laisse un espace pour l’aération.

  1. Réaliser les finitions

Poser le joint de finition entre les profilés, mettre les caches-vis. Enfin, on remonte les vantaux, puis on met les caches-paumelles.

Pose en remplacement

Voici les différentes étapes pour réaliser la pose en remplacement du support existant.

  1. Enlever l’ancien bâti

On détoure l’ancien cadre avec un cutter pour ne pas abîmer les finitions (peinture ou papier-peint) du mur, côté intérieur. On enlève les moulures puis on découpe par petits bouts l’ancien encadrement. Comme certaines parties sont vissées directement dans le mur, le ciseau à bois sera indispensable pour les ôter.

Puis on enlève tout ce qui peut gêner : ancien joint en ciment, patte de scellement etc.

  1. Préparer et installer la nouvelle fenêtre

On fixe la poignée, puis on enlève les vantaux (ouvrants).

Au préalable, il faut poser le châssis sur le mur pour marquer les emplacements éventuels de découpe. Ajuster. Marquer les trous de vissage.

Enlever le nouveau châssis puis percer dans la maçonnerie. Combler la maçonnerie avec du mortier. Une fois sec, on colle un joint de mousse tout autour, là où le support s’appuiera. On repose ensuite le cadre sur les cales d’espacement de 5 mm.

Vérifier l’équerrage et l’horizontalité. Visser.

On repose ensuite les ouvrants pour vérifier le bon fonctionnement et la solidité de la fixation.

  1. Réaliser l’étanchéité

À l’extérieur, placer du fond de joint entre la maçonnerie et le cadre en bois, puis appliquer le joint silicone. À l’intérieur, insérer un isolant type laine de verre entre la maçonnerie et le châssis.

  1. Réaliser les finitions intérieures

On recouvre l’isolant par des profilés bois d’habillage. Mettre les caches-paumelles.

La pose d’une fenêtre sur mesure en PVC est relativement facile si on respect bien ces étapes. Pour les modèles en bois ou en aluminium, le procédé sera globalement identique avec quelques adaptations mineures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *