Secteur bois énergie

Bois de chauffage : France Bois Bûche renforce son cahier des charges

Une nouvelle classe de bois de chauffage fait son apparition dans le cahier des charges de « France Bois Bûche » : le « bois extra sec ». Il s’agit même d’une évolution importante, notamment pour les utilisateurs…

Qu’est-ce que « France Bois Bûche » ?

« France Bois Bûche : des entreprises françaises qui s’engagent® » est une marque nationale (française comme son nom l’indique) créée en 2010 et qui regroupe 15 marques régionales respectant un cahier des charges commun.

Pourquoi cette marque ?

« France Bois Bûche » a été créé pour accompagner et valoriser les entreprises françaises.
En s’engageant avec la marque, les professionnels doivent « assurer une grande transparence dans la commercialisation de [leurs] produits : origine française du bois, facture détaillée, volumes respectés, essences, longueurs et taux d’humidité renseignés […] ». Aujourd’hui présidée par Bruno IANNOTTA (Normandie Bois Bûche), la marque compte plus de 200 professionnels, ce qui représente plus de 463 000 mètres cubes de bois empilés vendus.
France Bois Bûche est dirigée par un Comité de Gestion National qui se réunit au moins une fois par an. Il est composé des présidents régionaux ou encore de divers partenaires nationaux venus de l’ensemble de la filière forêt-bois.

Cahier des charges France Bois Bûche et bois de chauffe extra-sec : que faut-il retenir ?

Depuis sa création, France Bois Bûche a constaté une grande évolution des appareils de chauffage au bois. Actuellement, de nombreux modèles très performants et exigeants ne peuvent brûler que du bois extrêmement sec. Les entreprises engagées avec France Bois Bûche ont donc décidé de faire évoluer le cahier des charges de la marque pour mieux répondre aux besoins des particuliers.
Une catégorie « bois extra-sec » vient ainsi s’ajouter aux trois autres : « bois vert », « bois mi-sec » et « bois sec ». Cette décision a été validée le 23 mai 2017 en Comité de Gestion National France Bois Bûche. Mais que faut-il savoir sur cette nouvelle catégorie ? Sachez qu’elle ne pourra apparaître sur les factures de l’entreprise engagée que si l’humidité du bois (au moment de la vente) est inférieure ou égale à 18 % (sur masse brute).
Les usagers auront ainsi la certitude d’utiliser un bois prêt à l’emploi pour leurs appareils haute performance.

Vous retrouverez sur lemarchedubois.com tous les fournisseurs de bois de chauffage engagés dans la démarche « France Bois Bûche », ils sont identifiés par ce logo : 

L’humidité du bois, un critère essentiel

Le taux d’humidité de votre bois de chauffage est un critère primordial. Car plus un bois est humide et plus sa combustion sera lente et de mauvaise qualité. Avant de brûler et de produire de la chaleur, il séchera. De plus, il risque d’encrasser votre appareil dont les performances ne seront plus optimales. Choisir un bois sec voire extra-sec est donc hautement recommandé. Quant au stockage, il doit respecter quelques règles. Choisissez un endroit ventilé, couvert, aéré, facilement accessible et surélevé.

Retrouvez nos nombreux outils gratuits comme notre convertisseur de stères en mètres cubes ou encore notre estimateur de consommation de bois de chauffage utile pour anticiper vos besoins.

+d’infos : www.franceboisbuche.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *