Chauffer au bois

Comment installer à poêle à bois sans cheminée ?

Vous souhaitez installer un poêle à bois dans votre logement ? Celui-ci s’installe généralement dans un conduit d’évacuation existant, par exemple une cheminée. Cependant votre logement n’en comporte pas. Nous vous expliquons quelles sont les solutions possibles.

Installation sans cheminée

Depuis 2006, la loi impose la création d’un conduit de fumée pour toute construction neuve. Les logements plus anciens ne comportement donc pas nécessairement ce conduit.

Sachez que la norme NF DTU 24.1 impose un conduit d’évacuation des fumées pour le chauffage au bois ou au fioul. Si vous n’avez pas de cheminée ou une sortie existante, il faudra donc en créer.

Le plus sécuritaire : extraction en toiture

La solution la plus recommandée est d’installer une évacuation par le toit, traversant dalles et toiture. Les modèles à combustion étanches demanderont une arrivée d’air traversant un mur extérieur, derrière le poêle. Les autres sont équipés d’une prise d’air à l’avant, donc prenant de l’air du logement. Il faudra prévoir une aération suffisante.

Le plus facile : extraction en façade

L’autre solution consiste à créer une évacuation en façade. Il suffit de percer un trou dans le mur puis de raccorder le tuyau. Cela représente moins de travaux. Pour se dispenser d’une autre percée pour l’aération, on peut opter pour des modèles compatibles avec le montage en ventouse.

Ce montage utilise le même tuyau pour l’extraction et l’amenée d’air.

Quelle que soit l’option retenue, nous recommandons de faire appel à un professionnel agréé pour installer le poêle à bois. Vous serez ainsi sûr que l’installation correspond aux normes et aux spécifications du modèle choisi.

En appartement

Si vous habitez dans un appartement et que vous voulez employer le bois comme énergie, on retiendra l’extraction en façade, montage en ventouse. On utilisera un poêle à granulés, le stockage des bûches de bois étant presque impossible.

Attention ! Il est nécessaire d’obtenir l’accord de la copropriété pour l’ajout d’un conduit d’évacuation. En effet, les conduits tout comme la façade appartiennent aux parties communes. Vous pouvez subir un recours du syndic s’il juge que votre installation dénature la façade et l’intégrité de l’immeuble.

Par ailleurs, le dégagement de fumées peut engendrer des nuisances pour les voisins des étages supérieurs. Il est donc important de demander l’autorisation du conseil syndical avant d’entreprendre tout achat.

Les types de poêles existants

Il existe différents types de poêles à bois sur le marché. Les deux grandes catégories sont :

  • Les poêles à granulés : contenant un réservoir de granulés de bois, leur fonctionnement est automatique et donc en continu
  • Les poêles à bûches : on l’alimente manuellement par des bûches, comme une cheminée

Le modèle à granulés diffuse une chaleur constante. On l’utilisera comme chauffage principal, tandis que le modèle à bûches sera utilisé ponctuellement.

Le poêle suspendu ne se différencie pas par sa méthode de chauffage mais par son design. En fait, il est littéralement suspendu au plafond, « retenu » par son conduit d’évacuation. De quoi créer un intérieur unique.

De la même façon, le poêle à bois scandinave se distingue par le matériau utilisé. Il emploie de la pierre naturelle réfractaire qui augmente le rendement calorifique : stéatite, kiuaskivi.

Avantages du poêle à bois

Se chauffer au bois apporte de nombreux avantages :

  • Un poêle est moins cher à l’achat que la chaudière fioul ou gaz
  • Le bois est le combustible le moins cher
  • Il s’inscrit dans une démarche écologique, car le bois est renouvelable
  • Il apporte de la convivialité

En conclusion, pour installer un poêle chez soi sans cheminée, la solution la plus simple est d’installer un conduit d’évacuation en façade. Créer une extraction en toiture demande plus d’expertise, notamment pour traverser les dalles.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *