Chauffer au bois

Avec quoi allumer un feu de bois ?

Si vous nous suivez sur Facebook, vous avez peut-être vu l’une de nos publications via laquelle nous partageons la question posée par Camille à savoir : « Avec quoi démarrez-vous votre feu de bois ? ». Plusieurs d’entre vous ont partagé leurs astuces plus ou moins sérieuses en commentaire. Nous vous proposons donc de faire un point sur vos suggestions, de la moins bonne à la meilleure, afin de savoir quelle(s) technique(s) est/sont à privilégier.

1. Avec du kérosène

Une personne a proposé – en plaisantant évidemment – d’utiliser du kérosène pour allumer un beau feu dans votre appareil de chauffage au bois (rappelons que le kérosène est un carburant employé dans le secteur de l’aviation).
Cela nous permet de faire un point sur l’utilisation de produits chimiques (essence et autres) pour allumer des feux de bois. Ces derniers sont mauvais pour vous, pour votre entourage, mais également pour l’environnement et pour votre appareil. Ils sont donc à proscrire, d’autant plus qu’il existe des alternatives naturelles tout à fait efficaces.

2. Avec du papier journal

Oui, le papier journal brûle vite, mais attention, il pollue. Car, qui dit journal dit textes et photographies. Or, pour imprimer l’ensemble, il faut de l’encre. Et l’encre n’est pas réputée pour sa composition irréprochable. En brûlant, le papier journal émet des substances nocives et pollue l’air ambiant de votre habitation. Cela risque aussi d’encrasser votre appareil puisqu’en brûlant, le papier journal (au même titre que le carton notamment) va émettre beaucoup de fumée. N’oubliez pas également que le papier est fabriqué à partir d’arbres. Si vous ne connaissez pas sa provenance (du papier issu de forêts gérées durablement est à privilégier), préférez passer votre chemin afin de protéger la planète et lutter contre la déforestation. Différents écolabels et certifications existent (FSC, PEFC…), n’hésitez pas à vous renseigner à ce sujet avec le site de l’ADEME, par exemple.

3. Avec des pommes de pin

Parmi les astuces que vous avez partagées, une personne propose de brûler des pommes de pin (trois ou quatre) entourées de papier journal et de les placer au milieu des bûches. On oublie le papier journal, mais qu’en est-il des pommes de pin ? Cela peut en effet être une bonne idée d’en utiliser à condition qu’elles soient bien sèches. Si vos pommes de pin sont trop humides, elles vont sécher avant de brûler. C’est non seulement une perte de temps, mais c’est également synonyme de pertes énergétiques. De même, un bois humide risque d’encrasser votre appareil dont les capacités seront ainsi inférieures. En somme, oui aux pommes de pin seulement si elles sont séchées. Certaines personnes utilisent également des coquilles de noix ou encore la peau (là aussi séchée) des agrumes.

4. Avec du petit bois, des bûchettes et un allume-feu

Qu’entend-on par « petit bois » ? Il s’agit des cagettes, brindilles et autres petites branches. Et les employer pour allumer votre feu de bois est une bonne idée. Mais, attention à ce qu’il n’y ait aucun produit utilisé pour traiter les cagettes ou d’étiquettes et autres éléments polluants. Pour les branches et les brindilles, attention simplement à leur taux d’humidité et veillez à ce qu’elles soient propres. Vous pouvez aussi opter pour des bûches et bûchettes et compléter ce duo avec un allume-feu. Mieux vaut alors utiliser la technique de l’allumage inversé : deux ou trois bûches sèches disposées en croix, des bûchettes par-dessus et au sommet le fameux allume-feu.

Pour allumer un feu de bois, la technique de l’allumage inversé avec bûches, bûchettes/petit bois et allume-feu est la meilleure. Parallèlement, mieux vaut éviter les cartons et autres papiers journaux. Quant aux produits chimiques, ils sont tout simplement à bannir.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *