Energie

Précarité énergétique : les Français et le chauffage

Tous les Français et les Françaises ne sont pas égaux face au chauffage. Alors que certains ont une aisance financière qui leur permet de chauffer sans se poser de questions, d’autres doivent faire attention. La précarité énergétique touche plus de personnes qu’on ne l’imagine en France.

Enquête Odoxa : le chauffage, un poids pour le budget des Français.

Si les enfants crient de joie à l’idée de voir l’hiver arriver parce qu’il est synonyme de Noël et (dans certaines régions) de neige, pour certains adultes, le ressenti peut être bien différent.

Les Français et le chauffage

Selon une enquête Odoxa, plus d’un Français sur dix se dit prêt à se passer de chauffage afin de réaliser des économies financières. Ils sont d’ailleurs nombreux à allumer le chauffage le plus tard possible dans l’année. Le chauffage pèse lourd dans le budget des Français qui sont donc prêts à faire des efforts voire des sacrifices pour gagner quelques euros chaque mois.

Toujours selon l’enquête Odexa, 34 % des personnes interrogées n’allument le chauffage que dans certaines pièces. Mais, s’il n’est pas nécessaire de chauffer quotidiennement la chambre d’amis vide, des pièces comme les chambres d’enfants ou le salon nécessitent qu’on allume le poêle ou encore les radiateurs.
Pour 8 % des Français interrogés, le chauffage n’est mis en route que pendant les « heures creuses ». C’est une autre façon de faire des économies.

Les seniors en difficulté

Selon les chiffres d’EDF (Électricité de France), le chauffage ne représente pas moins de 62 % de la consommation électrique en France.

Pour les ménages les plus modestes comme pour les retraités, c’est un coût annuel très élevé et tous ne peuvent pas payer. Ainsi, 76 % des personnes âgées retraitées doivent se passer de chauffage pendant quelque temps pour faire des économies. C’est aussi le cas de 79 % des foyers dont les revenus mensuels varient entre 1 500 et 2 500 euros.
L’enquête Odexa prouve que la précarité énergétique touche un grand nombre de Français. D’ailleurs, ils ne sont que 28 % à allumer le chauffage dès les premières baisses des températures extérieures.

Précarité énergétique : comment réduire sa facture ?

Mettre un pull, poser une bouillotte dans le lit, ajouter une couverture… Il existe diverses façons de faire des économies énergétiques et, par conséquent, financières.

Chauffage : les petites astuces pour dépenser moins

Alors qu’en 2019, il y a eu deux hausses successives des tarifs réglementés de l’électricité (+5,9 % et +1,26 %), nombreux sont celles et ceux qui cherchent des astuces pour chauffer moins.

L’isolation de votre bien est un élément clé. Plus elle est de qualité et moins vous aurez besoin de chauffer. Ainsi, même par un temps froid, mais ensoleillé, une maison très bien isolée peut rester chaude notamment si elle est dotée de baies vitrées qui laissent entrer le soleil et la chaleur.

Pensez également à bien fermer les portes des pièces de votre habitation pour éviter les courants d’air et les pertes de chaleur. Pour faire des économies, ne chauffez que les pièces qui servent et qui en ont réellement besoin. Dans une chambre d’adultes, par exemple, le chauffage n’est pas nécessaire puisqu’une température de 16 °C suffit. Le soir venu, dès que les températures baissent dehors et que la nuit commence à tomber, fermez bien tous vos volets afin de garder la chaleur. Vous pouvez aussi opter pour le survitrage de vos fenêtres avec un film transparent.

Enfin, choisissez un mode de chauffage efficace et économique comme le bois de chauffe qui cumule d’autres atouts non négligeables.

Des aides existent

Pour vous aider à réduire votre facture énergétique, vous pouvez aussi vous tourner vers les aides financières communales, départementales, régionales ou encore nationales.
N’hésitez pas à vous renseigner à ce sujet afin de savoir si vous remplissez les conditions pour en profiter.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *