Habitat durable

Les changements de MaPrimeRénov’ pour 2021 !

Il existe diverses aides et différents dispositifs afin d’aider les ménages français à rénover des biens pour les rendre plus performants. MaPrimeRénov’ en fait partie et connaîtra quelques modifications dès 2021. Nous faisons le point pour vous.

MaPrimeRénov’ : de quoi s’agit-il ?

Avez-vous déjà entendu parler du dispositif MaPrimeRénov’ ? Mis en place par le gouvernement, il vise à aider les ménages français.

Présentation du dispositif

« Améliorer le confort de votre logement tout en réduisant vos factures d’énergie ? C’est possible [depuis] le 1er janvier 2020 ! L’État vous propose une nouvelle aide financière : MaPrimeRénov’, une aide juste qui s’adapte en fonction de vos revenus, une démarche simple et un bon geste pour la planète.
MaPrimeRénov’ vous permet de réaliser des travaux de rénovation énergétique à moindre coût. » Voici ce que l’on apprend sur le site officiel du dispositif (www.maprimerenov.gouv.fr).

En pratique

Vous êtes propriétaire occupant et souhaitez réaliser des travaux dans votre logement ? Vous êtes mandataire et accompagnez un propriétaire dans sa démarche ? Sur le site de MaPrimeRénov’, il vous suffit de cliquer sur la situation qui vous correspond.
« Désormais, un simple dossier en ligne vous permettra de bénéficier d’une aide versée dès la fin des travaux sans attendre une réduction fiscale l’année suivante comme auparavant », nous explique-t-on en ligne.
Et cette nouveauté n’est pas la seule. MaPrimeRénov’ va en effet connaître quelques changements en 2021.

Des nouveautés en 2021

Crise sanitaire et économique oblige, le gouvernement a repensé divers dispositifs d’aide aux ménages français, dont MaPrimeRénov’.

L’ensemble des ménages concernés

Emmanuelle Wargon, ministre du Logement, a expliqué que MaPrimeRénov’ version 2021 va concerner davantage de personnes. « Pour les foyers les plus modestes, l’aide peut aller jusqu’à 90 % du devis, puis elle descend à 75 %, 60 % et à 40 % pour les ménages les plus aisés ».
Elle a en outre expliqué que la prime, calculée en fonction des revenus, de la situation du bien et du type de travaux, sera versée « dès la phase des travaux ».
Pour les maisons individuelles rénovées afin de ne plus être des « passoires thermiques », un bonus pouvant atteindre les 1 500 euros sera alloué.

Les travaux éligibles

Quels sont les travaux qui permettent de bénéficier de MaPrimeRénov’ ? « Du remplacement d’une vieille chaudière […] aux rénovations globales », de multiples sortes de travaux sont pris en considération.
Pour la région Île-de-France, par exemple, opter pour une chaudière à pellets permettra de recevoir une aide de 10 000 euros.
L’objectif de MaPrimeRénov’ version 2021 est que les deux milliards d’euros dédiés aux rénovations des ménages français permettent de générer le triple (soit six milliards d’euros) et de créer pas moins de 22 000 emplois en deux ans.

Bailleurs, copropriétés, fournisseurs… Que faut-il savoir ?

La ministre Emmanuelle Wargon a également mentionné les bailleurs et copropriétés eux aussi concernés par ce dispositif ainsi que les fournisseurs.

Copropriétés et bailleurs éligibles

« Nous ne prévoyons pas de conditionner cette aide, qui doit engendrer une baisse des charges. Mais nous serons vigilants pour éviter les effets pervers. N’oublions pas que des mécanismes d’encadrement des loyers existent déjà. » Le gouvernement s’engage donc à ce que l’attribution de cette aide n’ait aucune conséquence sur les loyers.

Fournisseurs d’énergie et CEE

Le dispositif des CEE (sigle de « certificats d’économies d’énergie »), dont le rôle est d’obliger les fournisseurs d’énergie à financer, sous peine de sanctions, des actions d’économies énergétiques, est conservé. Les contrôles seront quant à eux renforcés afin « d’éviter les dérives » comme l’a fait savoir Emmanuelle Wargon.

Panneaux solaires hybrides et autres informations

Du côté des nouveautés, citons également la prise en compte de l’installation de SSC ou panneaux solaires hybrides.

Les SSC

Les SSC (systèmes solaires combinés) permettent non seulement de produire de l’eau chaude sanitaire, mais aussi de chauffer l’habitation, et ce, grâce à l’énergie solaire.
Pour pouvoir installer un tel système, un circuit de chauffage central est nécessaire. Mais les SSC ont un coût : entre 14 000 euros et 18 000 euros environ pour des économies énergétiques et financières non négligeables (environ 70 % pour ces dernières).
Bonne nouvelle : MaPrimeRénov’ version 2021 est attribuée pour des travaux d’installation de SSC.

Informations supplémentaires sur MaPrimeRénov’

Le montant de MaPrimeRénov’ est plafonné à 20 000 euros sur cinq ans et par logement.
Pour des panneaux solaires hybrides, par exemple, la prime ne peut dépasser les 8 000 euros pour les foyers aux revenus très modestes et 6 500 euros pour les foyers aux revenus modestes.

Pour rappel, les travaux doivent être réalisés par des entreprises labellisées RGE (reconnues garantes pour l’environnement). Enfin, « les montants de prime peuvent se cumuler pour un même logement dans la limite du plafond de 20 000 euros ».

Vous souhaitez profiter de cette aide ?
Créez un compte sur maprimerenov.gouv.fr et suivez les indications concernant
les pièces justificatives à fournir et autres.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *