Chauffer au bois

Un poêle à granulés peut-il être silencieux ?

Découvrez les mesures pour qualifier le poele à granulés de silencieux

Beaucoup de personnes rêvent d’un poêle à pellets pour leur habitation, qu’il s’agisse d’une rénovation ou d’une construction. Mais un poêle à granulés peut-il être silencieux ?

Le poêle à granulés : sonore ou insonore ?

Esthétique, synonyme de confort et de chaleur agréable, économique, écologique… Le poêle à pellets de bois ne manque pas d’atouts. Mais qu’en est-il du bruit qu’il produit ?

            D’où vient le bruit du poêle à pellets ?

Lorsque vous choisissez un poêle à granulés, vous devez garder à l’esprit qu’il fera forcément un peu de bruit. Mais d’où vient celui-ci ? Il peut en fait avoir plusieurs sources. Le bruit du poêle peut venir de la soufflerie (et s’intensifier en fonction des besoins en chauffage), de la vis sans fin ainsi que de la chute des granulés dans le creuset, notamment lorsque ce dernier est en acier (en fonte, le bruit est plus sourd). Parfois, l’extracteur des fumées produit également du bruit, mais en règle générale, il passe inaperçu.

Montée en gamme et réduction du bruit

Au rayon des poêles à bois, plus on monte en gamme et plus on peut se tourner vers des modèles dotés d’une technologie permettant de réduire le bruit émis par l’appareil. Certains poêles à air propulsé sont ainsi dotés d’un mode silencieux tandis que l’on peut couper temporairement (entre deux et quatre heures selon les conseils des fabricants) les ventilateurs des poêles débrayables. Mais le mieux, pour profiter de chaleur (presque) sans bruit, est d’investir dans un poêle à convection naturelle puisqu’il n’est doté d’aucun ventilateur. Notez enfin que plus on monte en gamme et moins on entend les bruits émis par la vis sans fin et par la chute des pellets de bois.

Test d’appareils et mesures repères

Vous l’aurez compris, il est tout à fait possible d’acheter un poêle à pellets discret. Mais, pour être certain de son achat, mieux vaut essayer un ou plusieurs appareils avant d’investir.

L’importance de tester l’appareil

Idéalement, avant de choisir votre poêle à pellets, il est recommandé de le tester afin notamment de mesurer son niveau sonore. Mais ce n’est pas toujours possible[1]. Dans ce cas, n’hésitez pas à demander les caractéristiques précises des appareils qui vous plaisent et à comparer les niveaux sonores de ces derniers ainsi que leurs options. Le mode silencieux, évoqué plus haut, peut par exemple être très pratique, mais il faut faire preuve de prudence. En effet, avec certains poêles à pellets, il ne peut être activé que lorsque l’appareil fonctionne en puissance minimale. Il faut donc veiller à bien se renseigner sur ce mode et sur ses conditions d’activation.

Bruit du poêle à pellets : des mesures pour se repérer

Pour vous repérer avant d’acheter un poêle à pellets, voici en dB (décibels), les différents niveaux sonores d’un tel appareil.

  • de 32 à 36 dB : très silencieux ;
  • de 36 à 38 dB : silencieux ;
  • de 38 à 40 dB : relativement silencieux ;
  • de 40 à 42 dB : peu bruyant ;
  • de 42 à 44 dB : un peu plus bruyant, mais supportable pendant plus d’une heure ;
  • de 44 à 46 dB : bruyant, supportable pendant environ une heure ;
  • de 46 à 49 dB : bruyant et supportable pendant moins d’une heure.

Au-delà de 49 dB, mieux vaut faire intervenir un expert, car votre appareil a peut-être un problème.

Comment faire pour que le poêle soit plus silencieux ?

Il existe quelques petites astuces pour rendre son poêle plus silencieux. La première consiste à le faire fonctionner, autant que possible, à faible puissance. Vous pouvez aussi le programmer afin qu’il chauffe en votre absence. De ce fait, lorsque vous rentrez, il fait une température idéale dans votre habitation qui est en plus d’un calme appréciable. De même, vous pouvez le programmer lorsque vous dormez pour qu’il fasse bon le matin au réveil, par exemple. En résumé, il faut bien programmer :

  • les fonctionnements à plein régime avec niveau de ventilation élevé ;
  • les mises en marche et arrêts.

Idéalement, et comme nous l’avons dit précédemment, il est conseillé de tester l’appareil avant de l’acheter.

→ À noter : l’option WiFi peut aussi être intéressante pour la gestion à distance.

Un poêle peut-il être silencieux ? Faisons le point.

  1. On constate que plus on monte en gamme et plus les poêles à bois se font discrets. Le poêle à convection naturelle est le plus silencieux, car il n’est pas doté de ventilation.
  2. Il faut aussi vérifier si un mode silencieux est proposé. Si tel est le cas, il est nécessaire de se renseigner sur son activation, car elle n’est pas toujours pratique (puissance minimale…).
  3. Un poêle avec creuset en fonte sera moins bruyant qu’un appareil avec creuset en acier.
  4. Enfin, il faut se dire qu’un poêle fera forcément toujours un peu de bruit (chute des granulés, ventilation…) et que l’on a tous une tolérance différente au bruit. Ainsi, pour certains, tel modèle est bruyant alors que pour d’autres, il est acceptable.

[1] Dans le cadre d’un CCMI, par exemple, on choisit sur catalogue.

One comment

  1. anne marie mathieu

    bonjour j’ai acheté un poêle a pellet convection naturelle de la marque ravelli la marque aria la soufflerie pour évacuer la fumée dans la cheminée va constamment donc beaucoup de bruit ès normal
    pouvez vous m’aider
    bien a vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *