Chauffer au bois

Connaissez-vous la bonne composition d’un pellet ?

Composition d'un pellet ou granulé de bois : des sciures ou copeaux de bois compressés sans colle et sans liant

Les pellets ou granulés de bois cumulent les atouts. Il n’est donc pas surprenant de voir autant de personnes passer au poêle à granulés, par exemple. Mais savez-vous distinguer un bon pellet d’un pellet de mauvaise qualité ? On vous en dit plus à ce sujet.

Le pellet ou granulé de bois

Il est petit mais puissant. Le pellet de bois, aussi appelé granulé de bois, est l’un des combustibles les plus performants.

Sciures et copeaux de bois

Des sciures ou copeaux de bois compressés sans colle et sans liant composent les pellets. Cette compression sous haute pression permet d’obtenir des pellets qui ne s’effritent pas et qui brûlent parfaitement bien. Plus les sciures et autres contiennent d’eau et plus il faudra d’énergie pour fabriquer des granulés. À l’inverse, plus les copeaux et sciures sont secs et moins il faut d’énergie pour concevoir des granulés de bois. On estime qu’il faut en moyenne 20 kWh d’énergie pour fabriquer des pellets produisant jusqu’à 1 000 kWh d’énergie. Et le pellet de bois cumule les atouts.

Les atouts des granulés de bois

Pratique à stocker (le pellet de bois est une sorte de petit bâtonnet arrondi) et à transporter, très performant, peu polluant, vendu à prix abordable…. Le granulé de bois ne manque pas de qualités. Les pellets riment ainsi avec économies financières et énergétiques mais également respect de l’environnement. Notez que si du soufre, du chlore et de l’azote sont présents dans les granulés, ce n’est pas un problème. Cela le devient en revanche quand leur taux est trop élevé.

Quelles essences pour les pellets de bois ?

Vous savez maintenant que les pellets de bois sont fabriqués à partir de copeaux et de sciures. Mais savez-vous quelles essences sont privilégiées ?

Les essences recommandées pour le chauffage au bois

Ce sont les bois de feuillus durs que l’on recommande pour le chauffage au bois. Dans ce groupe, on trouve par exemple le chêne, le hêtre ou encore le charme. Réputés denses, ces bois brûlent bien et offrent en outre des performances optimales. Certaines essences sont en revanche déconseillées. De même, il faut éviter d’employer du bois de récupération. Et pour les pellets ? Les choses évoluent.

Les essences employées pour les pellets

Les granulés de bois sont souvent fabriqués à partir de bois de résineux. Mais, les fabricants utilisent de plus en plus de bois de feuillus. Attention toutefois, pour atteindre le pouvoir calorifique des pellets à base de résineux, ceux fabriqués à partir de feuillus contiennent des additifs et autres agents liants. Ils peuvent être écologiques mais c’est assez rare. Pour des pellets performants et certifiés naturels, il est plus sûr de se tourner vers des produits fabriqués à partir de résineux.

Pellets de bois : l’importance de la qualité

Dans les grandes surfaces comme auprès de fournisseurs spécialisés, vous avez la possibilité de trouver différentes marques de pellets. Il faut toutefois faire preuve de prudence car toutes ne se valent pas. Pour être certain que la qualité est au rendez-vous, vérifiez les normes et certifications (NF, DINplus, ENplus…). Inspectez également la liste des composants afin de vérifier qu’il n’y a ni colle ni liant et, s’il y en a, qu’ils sont écologiques. La taille des pellets est également importante (idéalement, 6/8 millimètres de diamètre et 2/3 centimètres de longueur). Le taux de fines doit lui être inférieur à 1 %. Enfin, un pellet de bonne qualité est doux et brillant et se dissout rapidement dans l’eau.

Le saviez-vous ?

Si on utilise avant tout les pellets dans les appareils de chauffage au bois, on peut aussi détourner leur usage en les employant… comme litière. Oui, vous avez bien lu ! Certaines personnes remplacent ainsi les litières classiques (composées par exemple de petits cailloux absorbants parfumés ou non) par des pellets de bois. Pourquoi ? Pour des raisons économiques (certaines litières classiques coûtent relativement cher) mais également écologiques (vous pouvez par exemple mettre l’ensemble au compost). Cependant, rien ne dit que votre chat (ou vos chats si vous en avez plusieurs) appréciera cette nouvelle litière. Mais cela vaut la peine de tenter, n’est-ce-pas ?

 

FAQ

► Les pellets peuvent-ils être employés dans d’autres appareils que les poêles ?

Oui tout à fait, il existe par exemple les chaudières à granulés dont le prix tourne autour de 2 000 euros.

► Quel est le taux d’humidité des pellets ?

Il est bas et ne doit pas être supérieur à 10 %. C’est entre autres ce qui permet aux granulés d’offrir de telles performances.

► Que sont les « fines » ?

Ce sont des fragments de fibres de bois. Il est normal que l’on en retrouve dans les pellets mais le pourcentage doit être faible sinon les granulés vont brûler trop rapidement et encrasser votre appareil et les conduits.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *