Chauffer au bois

Un barbecue ne s’allume pas avec n’importe quel bois !

Allumer un barbecue peut se faire de différentes façons et il faut bien choisir son bois.

L’été bat son plein et vous n’avez qu’une envie : organiser des barbecues en famille ou entre amis ? C’est tout à fait normal, été et soleil riment avec grillades et viandes/poissons rôtis. Mais attention, pour allumer un barbecue avec du bois, il ne faut pas choisir n’importe quelle essence. Découvrez également quel bois choisir pour fumer vos viandes et poissons.

Plusieurs catégories de bois

On parle du bois, mais on devrait plutôt évoquer « les bois ». En effet, il existe de multiples essences de bois et toutes ne s’emploient pas de la même façon. Pourquoi ? Parce que chaque catégorie d’essence se consume différemment. Les résineux, par exemple, sont parfaits pour allumer un barbecue car ils brûlent vite et produisent beaucoup de chaleur. En revanche, on ne les recommande pas pour le chauffage.

Il existe en fait trois groupes de bois, classés selon leur rendement calorifique :

  • Le groupe 1 inclut le chêne, le charme, le hêtre ou encore le frêne ;
  • Le groupe 2 compte le châtaignier, le merisier et autres fruitiers ;
  • Le groupe 3 regroupe d’autres essences dont le platane et le peuplier.

Et pour allumer un barbecue ? Il convient de connaître les règles de base.

Comment bien choisir son bois pour l’allumage du barbecue ?

Si votre oncle/papa/frère/grand-père se qualifie lui-même de roi du barbecue (ou que votre tante/maman/sœur/grand-mère s’auto-proclame reine des braises), c’est peut-être parce qu’il ou elle respecte les règles d’or d’un bon allumage de barbecue.

Préambule : quatre méthodes pour allumer un barbecue

Dans un précédent article paru sur notre blog, nous vous expliquions qu’il existe quatre méthodes pour allumer un barbecue. Et parce qu’un rappel ne fait jamais de mal, les voici :

  • la méthode classique : du papier puis du petit bois et enfin du charbon de bois (plus 30 minutes de patience environ) ;
  • une bouteille enroulée dans du papier et dans laquelle on place du charbon de bois que l’on allume par le bas (après avoir enlevé la bouteille) ;
  • l’emploi d’allume-feux écologiques ;
  • l’utilisation d’une cheminée d’allumage.

Allumage d’un barbecue : oui aux résineux, non aux produits chimiques

L’emploi d’alcool à brûler et autres produits chimiques peut être une idée tentante mais elle est à oublier car c’est tout bonnement dangereux. De plus, il risque d’y en avoir sur votre nourriture, ce qui est loin d’être recommandé.

Et si vous souhaitez utiliser du bois, attention à bien le choisir. Ne prenez pas de morceaux d’un vieux meuble peint et/ou vernis, par exemple. De même, s’il est trop humide, votre bois séchera avant de brûler (comme dans les appareils de chauffage au bois-énergie).

Évidemment, ne prenez pas de bois pourri ou sur lequel il y a des champignons, de la mousse et autres…

Comme indiqué précédemment, les résineux sont parfaits pour allumer un barbecue.

Barbecue : quelles essences de bois employer pour fumer la viande/le poisson ?

Amateurs de viande, la saison des barbecues est pour vous synonyme de côtes de bœuf, de côtes de porc ou encore de chipolatas grillées ? Voici quelques conseils pour fumer votre viande au barbecue.

Qu’est-ce que le bois apporte à la viande ?

Saviez-vous que vous pouvez fumer votre viande au barbecue ? En effet, selon le bois que vous ajoutez, votre viande prendra un goût particulier. Et si vous ne mangez pas de viande mais que vous raffolez du poisson, bonne nouvelle, vous pouvez aussi fumer votre poisson au barbecue.

Mais quelles essences choisir ? Voici un petit récapitulatif :

  • L’acacia s’associe à toutes les viandes ;
  • Le pommier donne un goût fruité parfait pour les viandes rouges, le porc ou encore la volaille ;
  • L’amandier se marie avec toutes les viandes ;
  • Le mûrier est parfait pour les volailles et oiseaux sauvages ;
  • Le frêne est à réserver à la volaille et au porc ;
  • Le cerisier brunit la peau des volailles et offre un délicat fumage doux et sucré ;
  • L’érable a une saveur sucrée ;
  • Le mesquite va bien avec divers gibiers ;
  • L’olivier est parfait pour les volailles ;
  • L’oranger apporte un petit goût acidulé aux volailles, au bœuf et au porc notamment ;
  • Le noyer blanc offre un fumage qui rappelle le goût du bacon…

Quelles essences ne faut-il pas utiliser ?

Certaines essences sont à éviter quand on cuisine au barbecue. C’est notamment le cas des conifères comme le pin, le sapin, le cèdre, l’épinette, le séquoia et le cyprès. De même, l’orme, l’eucalyptus et le sycomore sont à éviter.

Concernant les résineux, toutefois recommandés pour l’allumage du barbecue, ils risquent de vous rendre malade. Réservez-les donc à l’allumage et choisissez d’autres essences pour la cuisson.

Bien choisir le bois d’allumage pour un barbecue : résumé

Si vous souhaitez utiliser du bois pour allumer votre barbecue, nous vous recommandons d’utiliser des résineux. Nous vous conseillons en outre d’employer du petit bois. Celui-ci doit être non traité, non verni, non peint. Il ne doit en outre y avoir aucune trace de moisissure ou encore de champignons.

Si vous souhaitez utiliser du bois dans votre barbecue afin de donner encore plus de goût à votre viande ou à votre poisson, choisissez bien l’essence. Certaines sont ainsi à éviter. Et celles qui peuvent être employées ajoutent chacune une saveur caractéristique à la nourriture (sucrée pour le pommier, acidulée pour l’oranger…).

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter un bon appétit et de bons barbecues entre amis et/ou en famille !

Vous vous posez des questions sur le bois de chauffage ? Consultez les articles de notre blog. Et pour commander votre bois de chauffe dès cet été afin d’anticiper la saison fraîche, rendez-vous sur lemarchedubois.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *