Chauffer au bois

Peut-on régler l’intensité de la combustion dans un poêle ?

Pouvoir maîtriser l’intensité de la combustion dans un poêle à bois est un avantage indéniable, car cela permet, notamment, de faire des économies financières. Mais comment s’y prendre ? On vous guide.

Gérez bien l’arrivée d’air dans votre poêle

Pour régler l’intensité de la combustion dans votre poêle, jouez simplement avec l’ouverture de l’entrée de l’air. Plus cette dernière est ouverte et plus la combustion sera intense. À l’inverse, moins elle est ouverte et plus la combustion sera lente et même en sommeil. Mais attention, cette façon de faire doit être évitée au maximum.
Pourquoi ? Simplement parce que le poêle va s’encrasser plus rapidement tant au niveau de sa vitre que de son conduit. Or, un poêle encrassé est un poêle dont le fonctionnement et le rendement ne sont pas optimaux.

Gérez bien la quantité de combustible

La quantité d’air n’est pas la seule à jouer sur l’intensité de la combustion, celle du combustible a également un rôle important. Comme nous vous l’expliquions dans un précédent article, mieux vaut opter pour des bûchettes que pour des grosses bûches qui offrent moins de surface à brûler. En outre, la qualité du bois de chauffage est primordiale. Pour commencer, choisissez-le sec (-20 % d’humidité) et tendre. Concernant le combustible, deux mots sont donc à retenir : qualité et quantité.

En résumé, il est donc possible de régler l’intensité de la combustion dans un poêle en gérant l’arrivée d’air, mais aussi la quantité de combustible qui doit être du bois de chauffage tendre et sec.

Vous recherchez un fournisseur de bois de chauffage dans votre région ?
Rendez-vous sur lemarchedubois.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *