Chauffer au bois

Chauffage au bois : quelles aides pour 2020 ?

Quelles aides pour se chauffer au bois en 2020 ?

Vous allez faire construire votre habitation ou encore rénover un bien ? Renseignez-vous sur les diverses aides financières qui existent afin de réduire vos dépenses. Voici ce que nous pouvons vous dire à ce sujet.

L’offre Coup de pouce du Ministère de la transition écologique et solidaire

« Depuis le début de l’année 2019, le ministère de la transition écologique et solidaire a fait le choix […] d’aider désormais tous les particuliers à sortir des énergies fossiles, à isoler leur logement et ainsi à diminuer significativement leurs factures de chauffage. Ce nouveau dispositif prévoit la mise en place […] de bonifications de certaines opérations pour lesquelles le demandeur se sera engagé à travers une charte [« Coup de pouce chauffage » ou « Coup de pouce isolation »] permettant l’octroi de primes significatives par les ménages, diminuant ainsi leur reste à charge lors des travaux ».

Les opérations concernées par les bonifications sont celles engagées jusqu’au 31 décembre 2020. L’ensemble des ménages français peut bénéficier de l’offre Coup de pouce du ministère.
Le montant des primes octroyées dépend simplement des ressources et de la composition du foyer demandeur.

Ainsi, pour le remplacement d’une chaudière par un modèle biomasse performant, la prime peut être de 4 000 euros pour les ménages modestes et de 2 500 euros pour les autres ménages. Pour le remplacement « d’un équipement indépendant de chauffage au charbon par un appareil de chauffage au bois très performant », la prime est de 800 euros pour les ménages modestes contre 500 euros pour les autres. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site officiel du Ministère.

La Prime Rénov

« Petite » nouveauté pour 2020, le CITE disparaît pour fusionner avec les aides ANAH et devenir la Prime Rénov. Distribuée par l’ANAH dès la fin des travaux pour les ménages précaires et à partir de 2021 pour les autres (sous condition de ressources), elle sera forfaitaire et définie en fonction des revenus et des travaux réalisés.

Plus simple, plus juste et plus efficace, cette aide peut être d’un montant de 10 000 euros (chaudière à granulés dans une maison individuelle) pour les ménages les plus modestes ou encore de 2 500 euros en cas de ressources très modestes et pour l’installation d’un poêle à bûches.

Pour un poêle à granulés, le montant de la Prime Rénov peut varier entre 1 500 euros et 3 000 euros selon les revenus.
Enfin, pour un foyer fermé/insert, elle varie entre 600 et 2 000 euros. Notez qu’elle est cumulable avec d’autres primes comme celles proposées par Leclerc et autres.

Le dispositif Habiter Mieux de l’ANAH

L’Agence nationale de l’habitat propose deux offres : Habiter Mieux sérénité et Habiter Mieux agilité.

Habiter Mieux sérénité allie accompagnement-conseil et aide financière pour des travaux d’amélioration énergétique (gain d’au moins 25 %). Le montant de la prime peut atteindre 2 000 euros.
Elle est destinée aux propriétaires occupants et dépend des ressources.

Habiter Mieux agilité concerne, entre autres, les changements de chaudière ou de mode de chauffage.
L’entreprise ou l’artisan qui réalise les travaux doit être qualifié RGE (reconnu garant de l’environnement).
La prime peut être de 4 800 euros maximum pour les ménages aux revenus très modestes et de 2 800 euros maximum pour les foyers aux revenus modestes. Diverses conditions sont à remplir comme expliqué sur le site web de l’ANAH.

L’éco-PTZ version 2020

Prolongé jusqu’en 2021, l’éco-PTZ permet de financer des travaux d’économies d’énergie. Il est dédié à tous les propriétaires sans condition de ressources.
Le logement doit être déclaré comme résidence principale et avoir été construit depuis plus de deux ans. Il aide à financer, entre autres, « l’installation d’un système de chauffage utilisant une source d’énergie renouvelable » et « l’installation d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable ».

Les professionnels qui réalisent les travaux doivent là aussi détenir la mention RGE évoquée précédemment. Le montant de l’éco-PTZ varie entre 10 000 euros et 30 000 euros selon les travaux. Sa durée ne peut pas être supérieure à 15 ans.

Vous en savez désormais plus sur les aides proposées en 2020. N’hésitez pas à vous renseigner également sur les aides communales, départementales ou encore régionales auprès de votre mairie, par exemple.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *