Chauffer au bois

Le chauffage au bois gagne du terrain en Ile-de-France

C’est au tour de Mantes-La-Ville de passer au chauffage au bois. Les 8 chaudières au fioul sont substituées par les chaudières au bois et offrent ainsi à la ville un « dispositif écolo » avec pour objectif de réduire les émissions de dioxyde de carbone de presque 90% mais également le montant des charges.
Ce sont des écoles, un gymnase, mais aussi des locaux des services techniques qui se voient désormais chauffés au bois.
« Nous avons profité de la fin de notre contrat de chauffage, explique Monique Brochot, la maire (PS) de Mantes-la-Ville. L’investissement est de 1,5 M€ mais chaque année nous ferons une économie de 60 000 €. »
« Cela s’inscrit dans la suite logique du tri des déchets et de l’utilisation des bois d’élagage pour recouvrir les massifs afin de lutter contre les mauvaises herbes », indique Michel, un employé municipal.
En plus de Mantes-La-Ville, ce sont également les 8000 logements de la cité du Val-Fourré à Mantes-la-Jolie, l’une des plus grandes de France, qui seront chauffés au bois et alimentés en eau chaude grâce à la même source d’énergie, à l’horizon 2013.
Grâce à une chaudière qui avalera chaque année 150 000 tonnes de billes de bois issues des forêts de la région parisienne et de la Normandie, les habitants pourront réduire leur facture de chauffage de presque 30%.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *