Chauffer au bois

Quand le poêle à bois doit-il être changé ?

Un nombre croissant de personnes opte pour le chauffage au bois. Plus écologique, mais aussi plus économique que d’autres solutions, il offre de multiples avantages. Mais quand changer de poêle à bois ? Voici ce qu’il faut savoir à ce sujet.

Poêle à bois : ancien ou nouveau modèle ?

Vous possédez déjà un poêle à bois ?
S’il s’agit d’un ancien modèle et qu’il fonctionne très bien, vous pouvez le conserver. Souvent critiqués notamment pour leur rejet de particules, les poêles anciens s’avèrent être en fait souvent mal utilisés. Or, un poêle mal employé est un poêle qui chauffe moins bien et qui pollue plus.
Si vous avez un ancien modèle, vous avez tout de même la possibilité d’en changer afin d’investir dans un poêle récent dont les performances et rendements seront supérieurs.

De plus, les nouveaux modèles sont conçus de façon à ce que la conduite de feu soit facilitée et qu’elle soit plus respectueuse de l’environnement.

En somme, si vous avez un ancien poêle, le remplacer vous permettra de faire des économies financières, mais aussi de combustible. Et qu’en est-il de la durée de vie des nouveaux modèles ?

Quelle durée de vie pour un poêle à bois ?

S’il est bien utilisé, un poêle à bois peut durer de nombreuses années. On estime ainsi qu’un poêle à granulés ou pellets peut durer de 15 à 20 ans et même plus pour un poêle à bûches. Ce qui différencie les deux et qui explique pourquoi un poêle à bûches peut durer plus longtemps, c’est qu’il ne comporte pas les mécanismes servant à l’apport des granulés.

Or, ces derniers peuvent, au bout de quelques années, montrer quelques signes de faiblesse.
Deux options s’offrent donc à vous. S’il vous convient, vous pouvez garder votre poêle jusqu’à sa fin de vie. En revanche, vos besoins peuvent évoluer et, dans ce cas, vous devrez investir dans un nouvel appareil.

Quand changer de poêle ?

Vous avez agrandi votre maison et la puissance de votre poêle n’est plus suffisante pour la surface qu’elle fait désormais ?
Mieux vaut donc investir dans un modèle plus puissant qui répondra mieux à vos nouveaux besoins. Votre poêle est ancien et pollue l’air ambiant de votre habitation ? Pour votre santé, changer de poêle est alors recommandé.

De même, si le rendement de votre poêle n’est plus suffisant et que sa combustion est trop rapide, optez sans hésiter pour un appareil plus intéressant pour vos finances.

Comment faire durer son poêle à bois ?

Le poêle à bois ne fait pas partie de ces éléments que l’on souhaite renouveler régulièrement. Rappelons que selon les modèles, les prix varient entre 800 euros et plus de 2 000 euros. L’objectif est donc de faire durer votre appareil le plus longtemps possible.
Pour ce faire, il faut le bichonner. Tout d’abord, choisissez bien vos bûches ou granulés.

Si vous hésitez entre plusieurs produits, demandez l’avis d’un expert. Ensuite, n’achetez pas un poêle trop petit ou trop grand, mais parfaitement adapté à la surface à chauffer (1 kW pour 10 mètres carrés). Enfin, entretenez-le comme il se doit (intérieurement et extérieurement) et ne l’utilisez que comme appareil de chauffage. Si vous avez besoin d’un incinérateur (pour votre jardin, par exemple), des appareils spécifiques existent.

En résumé, un poêle dure en moyenne 15/20 ans et l’utilisation que vous en faites ainsi que son entretien sont les secrets de base d’une belle longévité.

Vous recherchez un fournisseur de pellets ou encore de bûches ?
Rendez-vous sur lemarchedubois.com pour trouver un professionnel près de chez vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *