Actualité du site

Zoom sur la bûche densifiée, la solution écologique

Le bois de chauffage compte de nombreux adeptes et pour cause, il offre de multiples avantages. Le choix possible parmi plusieurs sortes de combustibles en fait partie. D’ailleurs, connaissez-vous les bûches densifiées ? Découvrez-en plus au sujet de ces dernières.

Bois de chauffage : pollue ou ne pollue pas ?

Fin 2019, l’UFC-Que Choisir mettait les particuliers en garde au sujet de la pollution liée au bois de chauffage. Alors, qu’en est-il exactement ?

UFC-Que Choisir et Haute-Savoie

« Si le bois est assurément une énergie renouvelable, il peut être très polluant quand il sert de combustible de chauffage. Tout dépend de l’appareil, de son utilisation et de la qualité du bois. » C’est ce qu’indiquait l’UFC-Que Choisir fin 2019.
L’association donnait l’exemple de la vallée de l’Arve en Haute-Savoie. « Le grand coupable ? Le chauffage individuel au bois des résidents de la vallée. En hiver, 70 % des émissions de particules fines en proviennent ! Selon l’étude de Santé publique France publiée en septembre 2017, 8 % de la mortalité annuelle dans la vallée leur est attribuable », pouvait-on lire à l’époque.

L’UFC-Que Choisir expliquait que les pics de pollution constatés dans la vallée de l’Arve tenaient « aussi à l’emploi de bois trop humide, à des essences de bois peu adaptées, au vieillissement des appareils et beaucoup au fonctionnement à allure réduite ».

Nouvelle directive nationale

Depuis le 1er janvier 2021, les organismes chargés de mesurer la qualité de l’air doivent prendre en considération les particules égales ou inférieures à 2,5 micromètres. Et celles-ci incluent celles émises par le chauffage au bois.

Cependant, il est essentiel là aussi de nuancer ces informations. « Les PM 2,5 sont issues des chauffages à bois à foyer ouvert » comme l’indique France Bleu dans un article consacré à ce sujet, ce qui exclut donc les autres appareils.

La bûche compressée, la solution écologique

Mal employé, trop humide, utilisé dans un appareil trop ancien… Le bois de chauffage peut en effet polluer.

Mais quand on le choisit bien, qu’on l’emploie correctement et dans un appareil performant, il est une solution écologique et économique. La bûche densifiée en est la preuve.

Que sont les bûches compactées ?

Bûches compressées, densifiées, compactées… Ce type de bûches diffère du bois bûche classique. La bûche compressée est fabriquée à partir de déchets de bois (copeaux, sciures) séchés puis compactés grâce à une pression supérieure à 300 bars.

C’est le même procédé que celui utilisé pour les pellets de bois (aussi appelés granulés de bois).

La bûche compressée est un peu la grande sœur du granulé. Il existe deux types de bûches densifiées : les bûches de jour (bois brut) et les bûches de nuit (écorces de bois) qui brûlent plus longtemps (jusqu’à huit heures de combustion).

Les atouts de la bûche densifiée

Le recyclage des déchets est le premier atout de la bûche compactée. C’est d’ailleurs cet aspect écologique qui plaît à beaucoup de particuliers. De plus, aucune colle et autre additif/liant ne sont utilisés pour concevoir les bûches densifiées.

C’est donc un produit sain et naturel. Ensuite, leur rendement est important. Les bûches compressées de jour chauffent ainsi pendant une à deux heures et offrent un très bon rendement de 5 kWh/kg contre 3,5 kWh/kg pour une bûche normale.

En d’autres termes, vous aurez besoin de moins de bûches compressées que de bûches classiques pour chauffer votre habitation (gain de place). En outre, elles ne produisent pas de poussière et résistent aux insectes xylophages et autres champignons.

Enfin, si la bûche compressée est plus chère à l’achat, elle permet par la suite de réaliser des économies énergétiques et donc financières.

 

Avec son pouvoir calorifique supérieur à celui de la bûche classique et son rendement lui aussi plus important, la bûche compressée ne manque pas d’atouts. C’est en outre un combustible sain et naturel. Si certains avancent que le bois de chauffage pollue, force est de constater qu’il ne faut pas généraliser et qu’un bois de chauffe de qualité employé dans un appareil récent est une solution idéale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *