Secteur bois énergie

Bois de chauffage : LA solution énergétique dont tout le monde parle (enfin !)

Saviez-vous qu’à cause de défaillances et autres contrôles, près d’un tiers du parc nucléaire français est actuellement indisponible ? Le Syndicat des Énergies Renouvelables a la solution pour contrer ce problème : opter pour le chauffage au bois.

Préparez-vous à un hiver tendu

C’est le Réseau de transport d’électricité (RTE), filiale d’EDF, qui a donné l’alerte : l’hiver va être tendu. En cause ? Près d’un tiers des 58 réacteurs du parc nucléaire français sont actuellement à l’arrêt. Ainsi, « la sécurité d’approvisionnement électrique de l’hiver 2016-2017 s’annonce plus délicate à assurer que lors des hivers précédents » et des mesures exceptionnelles (délestages, par exemple) sont même envisagées.

Toujours selon le RTE, l’approvisionnement en électricité est « maîtrisé jusqu’à 3 °C sous les températures de saison début décembre ».

La solution ? Le chauffage au bois, dont tout le monde parle depuis cette annonce et dont les atouts sont multiples.




Chauffage au bois : LA solution énergétique à adopter

En France, on compte environ huit millions de ménages ayant adopté le bois de chauffe. Pour 80 % d’entre eux, il s’agit d’un complément à un autre type de chauffage. Ainsi :

– 3,5 millions de ménages chauffés à l’électricité sont équipés d’un appareil de chauffage au bois ;
– 4 millions de ménages chauffés avec une énergie fossile sont équipés d’un appareil de chauffage au bois.

Mais pourquoi, face au risque de pénurie d’électricité, parle-t-on autant du chauffage au bois ? Parce qu’il possède de nombreux atouts, comme nous vous le rappelons régulièrement. Tout d’abord, en période de grand froid, il réduit la pointe de besoin en puissance électrique de 5 à 10 GW. De même, il permet de réduire de 5,6 millions de tonnes les émissions carbonées liées au chauffage.

Comme l’explique le SER, « le développement du chauffage domestique au bois […] est stratégique pour garantir la sécurité d’approvisionnement, l’équilibre offre/demande et la réduction des émissions de gaz à effet de serre ».

Si vous souhaitez opter pour le bois, vous pouvez choisir entre des appareils indépendants (installés dans les pièces de vie) ou les chaudières. Celles-ci sont à installer dans des pièces dites de service (garage, cave, sous-sol…).

L’exemple de la Bretagne

La Bretagne connaît bien les problèmes d’approvisionnement en électricité. Le bois de chauffage joue donc un rôle primordial dans les foyers bretons qui sont 450 000 sur 1,5 million à être équipés d’un appareil de chauffage au bois (chauffage principal ou d’appoint).
Avec son PEB (Pacte Électrique Breton), la Bretagne est ainsi prête à affronter les difficultés que le reste de la France risque de découvrir cet hiver. Un exemple à suivre !

Le saviez-vous ?

  • Annuellement, la France consomme 50 millions de stères de bois bûche et un million de tonnes de granulés.
  • La France est leader sur le marché européen des appareils de chauffage au bois. L’Hexagone devance ainsi la Norvège, l’Allemagne et l’Italie.
  • Toujours en France, la filière du chauffage au bois permet d’employer, directement et indirectement, 20 000 personnes

label-flamme-verte

Le Label Flamme Verte, lancé en 2000, promeut « l’utilisation du bois par des appareils de chauffage performants dont la conception répond à une charte de qualité exigeante en termes de rendement énergétique et d’émissions polluantes, sur laquelle s’engagent les fabricants, signataires de la charte Flamme Verte ». Le label est géré par le Syndicat des énergies renouvelables (SER).

 

Pour trouver un fournisseur fiable et professionnel, rendez-vous sur lemarchedubois.com :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *