Chauffer au bois

Pourquoi un poêle à bois fume-t-il ? Causes et solutions !

Vous avez remarqué que votre poêle à bois fume anormalement ? Il faut alors se tourner vers les causes et solutions à ce problème afin de comprendre d’où cela vient et comment y remédier. Voici des informations et conseils pour vous aider face à cette situation, mais aussi pour l’anticiper.

Pas de fumée sans feu, mais…

Le célèbre dicton le dit, « il n’y a pas de fumée sans feu ». Cependant, quand un poêle émet de la fumée quand on ouvre sa porte, par exemple, cela signifie qu’il y a un problème et que la fumée n’est pas rejetée vers l’extérieur comme cela devrait normalement être le cas.

Or, dans une habitation, la fumée du poêle rejetée dans l’air ambiant est synonyme de pollution et d’inconfort.
Mais alors, quelles sont les causes pouvant expliquer qu’un poêle à pellets ou à bûches fume ?
Elles sont diverses et peuvent aller d’un tirage de mauvaise qualité à un bois trop humide.

Il est essentiel d’identifier la ou les causes de cette anomalie, car il est notamment important que l’air ambiant de votre maison soit sain.


Poêle à bois qui fume : les causes possibles

Votre poêle à bois fume ? Cela peut venir de différentes causes comme nous vous l’expliquons ci-après.

Un tirage de mauvaise qualité

Première cause possible pouvant expliquer qu’un poêle à bois fume : un tirage de mauvaise qualité.

Le tirage est en fait l’aspiration de l’air (oxygène) dans le conduit. Or, en cas de mauvais tirage, les fumées peuvent être refoulées vers l’intérieur de l’habitation. En outre, l’appareil risque de s’encrasser tandis que sa durée de vie risque d’être réduite.

De nos jours, de nombreux appareils sont dotés d’un adaptateur de tirage qui permet de régler l’ouverture du conduit et d’assurer un tirage de qualité.

Un bois trop humide

La fumée émise par votre poêle à bois peut également être causée par l’utilisation d’un bois trop humide qui va sécher avant de brûler. Rappelez-vous que le bois que vous utilisez dans vos appareils de chauffage doit afficher un taux d’humidité inférieur à 20 %.

Pour vérifier l’humidité de votre bois, il existe plusieurs astuces, mais aussi un appareil fort pratique : l’humidimètre.

Un problème d’étanchéité de la porte

De la fumée sort de votre poêle alors que la porte de ce dernier est fermée ? Il est possible que cette dernière ne soit tout simplement plus assez étanche.
Si le joint de la porte est usé, voire abîmé, il est essentiel de le réparer afin que la porte soit à nouveau étanche et que la fumée soit évacuée de façon correcte c’est-à-dire par l’extérieur.

Un conduit d’évacuation obstrué

Autre cause possible d’un poêle qui fume : le conduit obstrué. Il faut alors vérifier si des animaux y ont fait leur nid ou si un animal ou autres est coincé dans le conduit.
Une fois le conduit libéré, les fumées du poêle pourront être à nouveau évacuées correctement. Mieux vaut faire appel à un expert pour vérifier si le conduit est obstrué.


Poêle qui fume : les bons réflexes

Si vous constatez que votre poêle à bois fume, ayez le réflexe d’éteindre votre appareil et d’appeler un professionnel.
Celui-ci pourra venir sur place identifier la ou les causes de cette fumée dans votre habitation et procéder à une ou plusieurs opérations pour rectifier le problème :

  • Déplacer/prolonger/nettoyer le conduit d’évacuation des fumées ;
  • Remplacer le joint de la porte du poêle à bois ;
  • Installer un aspirateur de forçage électrique ou bien un extracteur de fumées ou encore un ventilateur d’aspiration à l’extrémité du conduit.

Le chauffagiste pourra également vous conseiller de créer des entrées d’air supplémentaires dans la pièce où se trouve le poêle (salon, salle à manger…) ou encore d’installer une prise d’air extérieure reliée à l’appareil.


Comment anticiper le problème ?

Pour éviter d’avoir un poêle qui fume trop, vous pouvez suivre nos quelques recommandations utiles.
Tout d’abord, achetez du bois de qualité avec un taux d’humidité inférieur à 20 %.
Préférez un bois labellisé France Bois Bûche ou encore DIN Plus pour les pellets.

Stockez ce dernier dans des conditions optimales (à l’abri des intempéries, par exemple).
En outre, lorsque vous allumez votre poêle à bois, coupez la VMC. S’il y a du vent, fermez portes et fenêtres.

Enfin, nettoyez régulièrement votre poêle, car les cendres, par exemple, peuvent gêner l’arrivée d’air.
Et n’oubliez pas que le ramonage mécanique de votre poêle est bi-annuel tandis que l’entretien est annuel. Faites appel à un professionnel pour ces différentes opérations.

 

Et si vous cherchez du bois de chauffage de qualité, rendez-vous sur lemarchedubois.com.

En quelques clics seulement, trouvez un fournisseur fiable près de chez vous.
N’hésitez pas également à lire nos divers articles afin de bénéficier de nos multiples conseils et astuces pour le choix de votre bois comme pour l’entretien de vos appareils.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *