Chauffer au bois

Pourquoi éviter de brûler le bois de récupération ?

Le bois de récupération, pas adapté pour le bois de chauffage

Beaucoup de personnes ont choisi d’opter pour le chauffage au bois. Granulés, bûches compactes, bûches classiques… Le choix est large. Mais que penser de l’emploi de bois de récupération ?

Le bois de récupération

Qu’entend-on par « bois de récupération » ? Que peut-on ou ne peut-on pas utiliser dans son appareil ? Voici les réponses à ces questions.

De quoi s’agit-il ?

On parle de bois de récupération quand il s’agit de palettes mais aussi de vieux meubles et autres. Le bois de récupération a l’avantage d’être peu coûteux voire totalement gratuit. Ainsi, certaines enseignes mettent à disposition de leurs clients des palettes dont elles n’ont plus besoin. Ils peuvent alors se servir librement et en faire l’usage qu’ils souhaitent. Et si certains se tournent vers le bricolage pour fabriquer des meubles, d’autres veulent utiliser ce fameux bois de récupération pour chauffer leur habitation.

Peut-on employer ce type de bois pour chauffer ?

En France, le chauffage au bois est réglementé. Il est interdit de brûler du bois vert, humide ou encore traité. Le bois humide sèche avant de brûler et présente divers inconvénients dont l’encrassage rapide de l’appareil. Le bois traité ou encore vernis, en brûlant, va quant à lui dégager des substances nocives. Si vous avez du bois de palette non traité, vous pouvez éventuellement l’utiliser dans votre cheminée mais il est tout de même recommandé de choisir du bois fait pour le chauffage et respectant diverses caractéristiques et autres normes.

Les caractéristiques d’un bon bois de chauffage

Si vous ne savez pas (encore) comment choisir votre bois de chauffage, sachez qu’il faut regarder, entre autres, le taux d’humidité ainsi que l’essence.

Les essences

Il est conseillé de se tourner vers les feuillus durs quand on possède un appareil de chauffage au bois. Cette catégorie, appréciable pour sa densité, inclut notamment le chêne, le hêtre, le frêne, le noyer, le charme, le bouleau et le châtaignier (liste non exhaustive). Les épineux sont à éviter car, non seulement ils font beaucoup d’étincelles mais ils ont tendance à encrasser les appareils.

Le taux d’humidité

Un bois bien sec a séché pendant environ deux ans. Et, un taux d’humidité idéal pour un emploi dans un poêle ou tout autre appareil de chauffage au bois, est de 20 % maximum. Plus ce taux est bas et mieux c’est pour l’appareil. Lorsque vous achetez du bois de chauffage, faites donc bien attention à son taux d’humidité. Si celui-ci est supérieur à 20 %, faites-le sécher dans des conditions optimales (dans un abri dédié par exemple).

Note : les normes (NF…) sont également importantes, pensez donc à les vérifier.

Les autres matériaux à éviter

Le bois de récupération n’est pas le seul matériau à éviter dans les appareils de chauffage. Pour votre sécurité et votre santé, d’autres sont à proscrire.

Le plastique et les journaux

Si vous avez un vieux meuble en bois et que vous souhaitez le brûler dans votre cheminée pour vous en débarrasser, sachez que ce n’est pas une bonne idée. Nous l’avons dit plus haut, le bois de récupération peut être vernis ou encore traité. Il se peut aussi qu’il y ait des éléments en plastique (poignées…). Or, le plastique qui brûle émet une odeur désagréable mais également des gaz toxiques (dioxines, furanes, mercure…) qui sont mauvais pour les humains comme pour les animaux. Le papier journal est lui aussi à éviter notamment à cause de l’encre.

Les matériaux imitation bois et votre sapin de Noël

Divers matériaux ont l’apparence du bois sans ses inconvénients (entretien…). Néanmoins, il ne faut pas les utiliser comme combustibles. Les panneaux composites comme le contreplaqué, par exemple, sont collés, traités et autres. De ce fait, en brûlant, ils dégagent des substances néfastes. Et, une fois les fêtes terminées, mieux vaut déposer votre sapin de Noël en déchetterie plutôt que de l’employer dans votre cheminée. D’une part, il risque de ne pas être suffisamment sec. D’autres part, sa résine présente des risques d’incendies.

On fait le point

Tout bois n’est pas fait pour être utilisé dans les appareils de chauffage au bois. C’est le cas notamment des bois peints, vernis, traités, trop humides ou encore verts autrement dit les bois de récupération. De même, il faut éviter de brûler votre sapin de Noël dans votre cheminée, par exemple, surtout s’il est décoré de neige artificielle. Mieux vaut opter pour un bois sec et non traité et donc fait pour les appareils de chauffage au bois comme les poêles et autres. Pour trouver le bois idéal pour votre appareil et vos besoins, tournez-vous vers un fournisseur fiable et professionnel comme ceux du réseau lemarchedubois.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *